Logo du site
Fabbrica Design | Università di Corsica
2021 | BOIS  |

Le projet

PROJET POUR UNE RÉSIDENCE
Le bois, l’île et ses objets

Naturale
Caractéristiques d’usages techniques et esthétiques
Choisir les essences, les mettre en valeur, conserver et révéler leur caractéristiques naturelles.
Le chêne, le pin laricio, le châtaigner, le hêtre...
Travailler un assemblage de ces essences pour faire du meuble une palette d’essences, de motifs de veinage et de couleurs. Faire parler le caractère du bois corse, créer, raconter.

Cunfruntà
Confronter les matériaux et les usages
L’identité de l’objet, les influences du patrimoine et des traditions.
Dessiner du petit mobilier permettant de travailler un assemblage entre le bois et un autre matériau (verre, terre, pierre, cordage) pour raconter un art de vivre et le réinterpréter grâce au design.

Flessibile/Rigidu
Qualités spécifiques du bois
Artisanat et qualité durable.
Mettre en valeur des assemblages, ou au contraire les rendre invisibles.
Assemblage à queues d’aronde ou queues droites, tenon et mortaise, mi-bois...
Tourner, courber, contraindre la matière pour lui donner une forme nouvelle.

Innuvà
Innovation d’usage, le langage de l’objet
La tradition est l’innovation.
Interroger la forme et l’usage pour revisiter du mobilier traditionnel.
Utiliser des techniques de travail du bois traditionnelles pour créer un langage singulier (bois tourné, assemblages du bois massif, bois sculpté...)

***

A Calvi ou à Paris, j’ai le souvenir de ces maisons de famille où les générations se transmettent l’art de vivre ; ces maisons d’enfance riches d’objets et de meubles anciens qui ont des histoires à raconter. Un petit banc en bois, un tabouret de cuisine, un grand coffre mystérieux, un miroir monumental appartenant autrefois à un prince… Tant d’objets qui provoquent curiosité et séduction. Aujourd’hui j’ai ce goût de l’objet hérité, parfois un peu abimé, mais qui inspire toujours.

Vivre et faire mes études à Paris m’a permis de développer un regard sur le design et l’architecture à la fois sensible et ouvert sur le monde. Cependant, je garde toujours en tête mes paysages corses, ces montagnes sévères, cette mer immense, ces parfums uniques et chauds mais aussi ces amis ou voisins que l’on croise chaque jour assis devant la maison, cette manière de vivre qui m’anime et inspire mon travail.

A mon sens, une part du métier de designer est de saisir la richesse du territoire et de ses matériaux pour toujours en faire évoluer la perception et les usages. C’est grâce à cette volonté d’exploiter au mieux les ressources en comprenant la nécessité de conserver les savoir-faire, que le design trouve toute sa force et son rôle : analyser le contexte, respecter l’environnement, évoquer des codes, trouver l’expression de l’habitat, créer et raconter.

La Corse possède cette richesse des traditions, d’usages, de paysages variés, d’artisanat et de maîtrise, en particulier celle du bois. Bien que la majorité des bois travaillés en Corse soit aujourd’hui importée, certaines essences restent endémiques. Par ailleurs, ce métier du travail du bois est encore très présent et les techniques traditionnelles comme l’assemblage de bois massif, le tournage ou encore le bois sculpté mériteraient de s’exposer au-delà du territoire insulaire.

Le design doit être la clé pour donner un langage reconnaissable de la tradition corse.

Je souhaite m’engager dans ce projet Fabbrica Design pour tenter de raconter l’histoire de l’île et de ses ressources ; sélectionner des objets et mobiliers corses pour les questionner et les réinventer. Chaque objet possède une identité, une symbolique. La forme, la couleur, le matériau, tout ce qui compose l’objet lui donne une signification, induit une sorte de rituel et influence notre manière de nous comporter face à lui. Certains objets, toujours fonctionnels et utiles, deviennent des icônes et peuvent être redessinés.

La tradition devient alors innovation.

C’est ce regard et cette sensibilité que je souhaite apporter pour créer un design juste et sobre (presque rustique) tout en cherchant l’élégance du dessin de la courbe et de l’assemblage.
A cela s’ajoute bien sûr le dessin naturel du bois avec sa couleur et son grain. Le bois présente une forme de mystère parce qu’il est à la fois souple et rigide, vivant et changeant ; en cela il raconte aussi ce territoire contrasté.
J’ai le réel désir de retrouver le lien direct entre ceux qui fabriquent et ceux qui rêvent de réaliser leurs idées.

Margot Gesp  

   

Page mise à jour le 02/11/2020 par Albertini Jean-Joseph