Fabbrica Design | Università di Corsica
Attualità
Fabbrica Design  |
Attualità

Reportage de France 3 Corse Via Stella sur Fabbrica Design 2

U Suveru à l'onore

Contribuer à revaloriser le liège, c'est l'ambition de la Fabbrica design de la Fondation de l'Université de Corse. Un artiste designer des Hautes-Alpes est en résidence durant quatre mois. Sa mission : créer des objets à partir de cette ressource naturelle de moins en moins utilisée en Corse.

Elle deviendra peut-être un jour l'un des hauts-lieux du "Made in Corsica". La Fabbrica Design de la Fondation de l'Université de Corse accueille cette année un artiste-designer des Hautes-Alpes. Durant quatre mois de résidence, Yohan Trompette, c'est son nom, doit imaginer et inventer des objets en liège. Une façon de contribuer à la revalorisation de cette ressource, largement délaissée ces dernières années.  

Reportage Elsa Arnould, Christian Giuliano, C.Gineste

Le liège, écorce emblématique de l'île, retrouve un second souffle. Pour sublimer ce matériau oublié, Yohan, jeune designer de 26 ans. Dans son esprit créatif est né ce paravent. Encore à l'étude, ce prototype profite des vertus isolantes du liège

Yohan Trompette: "L'idée c'est vraiment d'avoir un tapis de liège, de lattes, qui seraient assemblées les unes aux autres, ce qui permettrait de créer l'isolant. Ce tapis serait installé sur les paravents qui seraient une structure porteuse de ce liège."

Tout juste diplômé d'une école de design, Yohan a remporté quatre mois de résidence artistique à la Fabbrica Design, haut-lieu de création de l'Université de Corse. Sa mission: revaloriser le liège "made in Corsica", à travers des objets de la vie quotidienne.

Yohan Trompette: "C'est vrai qu'en Corse on a le liège, on a beaucoup de bois, on a pas mal de minéraux, qu'on ne trouve pas forcément dans toutes les régions. C'est hyper intéressant et c'est dommage qu'au final ce ne soit pas tellement mis en avant."

Au total, Yohan recevra 500 kg de liège pour mener à bien ses projets. Pour s'approvisionner, il peut compter sur ce producteur, devenu donateur.

François Piacentini:  "Je suis émerveillé. Lui doit trouver une satisfaction pleine de partir de la matière brute et de la voir évoluer dans un objet qui sera sur nos tables ou ailleurs dans l'utilité. C'est très important pour lui et pour nous aussi."


L'essentiel du liège récolté en Corse est aujourd'hui transformé en Sardaigne. A Yohan de renverser la tendance.

Albertini Jean-Joseph | Mise à jour le 23/01/2016